Licence 2 et 3 parcours Préservation des biens culturels

Le parcours Préservation des biens culturels (PBC) de la Licence Histoire de l'art et archéologie (HAA) forme des étudiants qui souhaitent se diriger vers la mention de Master Conservation-restauration des biens culturels, mais aussi dans le cas d’une réorientation ultérieure, aux Masters de l’UFR 03 : Histoire de l’art, archéologie, Patrimoine et musées.

Cette formation permet à l’étudiant d’acquérir les bases théoriques, pratiques et méthodologiques tant en préservation qu'en histoire de l’art ou en archéologie. L’enseignement couvre divers domaines attachés en particulier à l’histoire matérielle et à l’authenticité des biens culturels, à la connaissance et l’identification des matériaux constitutifs des œuvres, objets et documents ainsi qu’à leurs techniques de fabrication. La compréhension de leur signification culturelle, du contexte de leur création, de leur utilisation passée et présente permet d’appréhender les valeurs culturelles des œuvres, objets ou documents étudiés. La formation permet également d’identifier et de comprendre les mécanismes d’altération des biens culturels.

Schéma décrivant la structure de la Licence PBC

L’étudiant est conduit à prendre conscience de la spécificité du métier de conservateur-restaurateur tel qu’il est enseigné dans la mention de Master de Conservation-restauration des biens culturels et de la nécessité de poursuivre son cursus au niveau de ce Master s’il souhaite s’engager dans cette carrière professionnelle.

La Licence souhaite former des étudiants capables de dialoguer avec divers professionnels du patrimoine culturel : historiens de l’art, historiens de l’architecture, archéologues, ethnologues, historiens des techniques, scientifiques de la conservation, etc. En effet, l’une des spécificités de ce cursus est l’équilibre recherché entre sciences de la matière et sciences humaines appliquées au domaine patrimonial et à la transmission culturelle.

 

Flyer L2-L3 HAA parcours PBC Type de fichier : PDF Poids du fichier :
291 Ko

En L2, le parcours PBC est composé d’unités fondamentales (choix de matières en histoire de l’art et archéologie), d’unités de méthodologie et d’unités complémentaires.Ces deux dernières unités permettent d’entrer dans la spécialisation de la préservation des biens culturels. Ainsi, l’UE complémentaire propose une initiation à l’Altération des objets patrimoniaux (S3, S4) et aux Sciences appliquées à la préservation des biens culturels (S3, S4), quand l’UE de méthodologie aborde, entre autres, la Méthodologie et pratique de la préservation des biens culturels (S3, S4), et l’Épistémologie de la préservation des biens culturels (S3, S4). Des cours de langues figurent parmi les enseignements obligatoires.

Schéma descriptif de la structure en UE du L2 HAA parcours PBC

En L3, le parcours PBC s’articule en UE fondamentale et UE de méthodologie et de pré-professionnalisation. L’UE de méthodologie et de pré-professionnalisation intègre, par exemple, un cours obligatoire de Conservation préventive (S5), un cours de Méthodologie et pratique spécialisée de la préservation des biens culturels (S5, S6), un stage pré-professionnalisant (S5) et des enseignements obligatoires de langues vivantes (S5, S6).

Structure en UE du L3 HAA parcours PBC

Directeur des études : Thierry LALOT (Professeur)
thierry.lalot@univ-paris1.fr

Gestionnaire administrative de la formation : Florence LARUELLE
florence.laruelle@univ-paris1.fr

Retrouvez la liste des enseignants de l'Ecole d'histoire de l'art et d'archéologie.

Conditions d'admission

Le parcours est accessible à tout étudiant ayant validé un niveau L1 (60 crédits) dans le domaine SHS, celui des sciences naturelles (physique, chimie, sciences de la nature et de la vie) ou de leur équivalent dans le cas de candidatures portées par des étudiants étrangers notamment. Le parcours est également accessible à des professionnels en reprise d’études dont l’activité est liée au domaine ou dans le cadre d’une reconversion.

L’admission en L2 est prononcée par la commission pédagogique du parcours à l’issue d’une série d’épreuves et d’un entretien en mai. Les épreuves portent sur la culture générale en histoire, histoire de l’art, géographie, technologie, sciences naturelles et sur l’expression écrite pour l’essentiel. Des épreuves d’habileté manuelle, de dessin et de peinture sont également mise en œuvre.

L’admission en L3 est de droit pour les étudiants ayant obtenu les 60 crédits de la licence 2 Histoire de l’art et archéologie, parcours préservation des biens culturels.

L’admission en L3 de tous les autres étudiants (y compris les titulaires d’un diplôme étranger) et des professionnels souhaitant reprendre des études se fait sur dossier.