Licence 3 parcours Archéologie

Le parcours « Archéologie » de la Licence HAA se singularise par rapport à d’autres formations en archéologie par une ouverture à tous les continents, de l’Europe et du bassin méditerranéen jusqu’à l’Asie, en Afrique, en Océanie et en Amérique (Mésoamérique, Arctique, monde andin), de la Préhistoire jusqu’à l’époque moderne. L’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne est également la seule, en région parisienne, à proposer un enseignement en protohistoire égéenne, en archéologie islamique ou en archéologie du grand Nord de l’Amérique. L’accent est également porté sur la méthodologie, permettant aux étudiants d’esquisser progressivement une filière de spécialisation, mais aussi de préparer une insertion professionnelle. En effet, à l’issue de la L3, cet apprentissage unissant théorie et pratique des métiers de l’archéologie doit permettre à ceux qui le souhaitent de se présenter sur le marché du travail, et aux autres de poursuivre leurs études en Master.
 
L’UE fondamentale repose sur le principe du choix d’une dominante (Préhistoire, Protohistoire européenne, Méditerranée antique, Archéologie médiévale et moderne, ou Asie-Afrique-Amériques), tout en gardant une certaine ouverture. Chacun des deux semestres, les étudiants doivent choisir 3 CM (1h30/sem.) accompagnés de leur TD (1h30/sem.), dont 2 minimum dans la dominante ; ils choisissent en outre 1 CM (1h30/sem.) sans TD dans une autre aire chrono-culturelle, de préférence adjacente (antérieure ou postérieure) ou en Préservation des biens culturels.

L’originalité de Paris 1 Panthéon-Sorbonne est d’offrir une diversité d’enseignements unique en France en matière de civilisations, combinant les grands domaines traditionnels de l’archéologie à des spécialités plus rares. Cette richesse exceptionnelle du parcours – qui se poursuit en Master – a permis à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne de former une majorité des archéologues français au cours des trente dernières années, tout en ayant attiré nombre d’étudiants étrangers.

La formation s’appuie en outre sur une UE de méthodologie et de pré-professionnalisation, qui prolonge et densifie l’approche théorique et méthodologique dispensée en L2, tout en préparant concrètement aux divers métiers de l’archéologie. Une vaste palette de cours, dont certains au choix en relation avec la dominante, sont proposés à cet effet en CM (1h30/sem.) et/ou TD (1h30/sem.). Les étudiants pourront notamment s’initier à l’ethnoarchéologie (S5) et approfondir leurs connaissances sur les Sources et documents de l’Antiquité classique (S5, S6) ou l’Archéologie de terrain (S6).

L’utilisation de l’outil informatique est particulièrement mise en valeur, notamment dans le cours « Traitement de données et statistiques » (S6). L’UE comprend un stage obligatoire d’une durée minimale de 20 jours ouvrés, de terrain ou de laboratoire, donnant lieu à la rédaction d’un rapport.
 
L’UE de méthodologie et de pré-professionnalisation intègre en outre des cours obligatoires de langues (LV1, LV2 ou Langues anciennes) aux S5 et S6.

Directrice des études : Maia POMADERE (Maîtresse de conférences)
Maia.Pomadere@univ-paris1.fr

Gestionnaire administratif de la formation : Gislain MARILLEAUD
L3UFR03@univ-paris1.fr

Retrouvez la liste des enseignants de l'Ecole d'histoire de l'art et d'archéologie.